Délégation Paris B
Centre national de la recherche scientifique




Accueil > Actualités

Localiser des intrus qui tentent de rester inaperçus

Localiser des intrus qui tentent de rester inaperçus

Le retournement temporel a révolutionné la manière dont on parvient à détecter des objets dans un champ électromagnétique. Mais seulement dans le cas des objets qui émettent eux même des ondes, comme les téléphones portables par exemple. La situation se complique lorsqu’on s’intéresse à des objets « non coopératifs ». En effet, dans une pièce les ondes électromagnétiques sont réfléchies de multiples fois entre les murs et autres objets, si bien qu’il était jusqu’à présent impossible de localiser un objet dans un tel bruit de réverbération. Des chercheurs de l’Institut Langevin (ESPCI Paris, CNRS), de l’Université de Duke et de la start-up Greenerwave (spin off de l’Institut Langevin incubée à l’ESPCI Paris) viennent de proposer un système de localisation d’objets non collaboratifs dans ces conditions de milieux complexes. Leurs travaux ont été publiés dans la revue Physical Review Letters.

 

Le 11 septembre 2018

Rechercher

A NOTER

CNRS Hebdo


Scoop-it au CNRS