Délégation Paris-Centre
Centre national de la recherche scientifique




Accueil > Actualités

Observabilité macroscopique des défauts de localisation dans la théorie de Boltzmann avec interactions à distance

Observabilité macroscopique des défauts de localisation dans la théorie de Boltzmann avec interactions à distance

Dans un travail récent, Cyril Imbert, du Département de mathématiques et applications de l’ENS (DMA- CNRS/ENS), Clément Mouhot du Department of Pure Mathematics and Mathematical Statistics et Luis Silvestre de l’Université de Chicago, ont montré que les solutions de l’équation de Boltzmann pour les interactions à longue portée ne pouvaient exhiber d’accumulation de particules aux grandes vitesses sans que les champs hydrodynamiques associés montrent également un comportement ≪ pathologique ≫, en l’occurrence une disparition ou concentration de la masse en un point d’espace, ou bien une concentration de l’énergie ou de l’entropie en un point d’espace.

 

 
 

Le 27 mai 2020

Rechercher

A NOTER

CNRS Hebdo